Catégorie: Ce qui me fait rire et pleurer

Nouveau calendrier scolaire : ah les jolis lobbys de vacances…

planche-blog

Lire plus

Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, J.Heska

Comme vous le savez, je pleurniche régulièrement sur le fait qu’on ne trouve pas assez de romans drôles dans les rayons. Eh bien, cette fois, j’en tiens un, et un bon ! L’auteur est un jeune homme charmant (un vrai gentil), rencontré grâce à la blogosphère et « Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir » est son premier roman. J’espère qu’il y en aura plein d’autres !!!

Voici le pitch :

Jérôme est un jeune informaticien plutôt gauche et mal dans sa peau qui a du mal à s’intégrer à la société. Comme il le dit lui-même, il est invisible pour son entourage, insipide pour ses collègues, insignifiant pour sa petite amie.

Un jour, il tombe sur un article dans un magazine de psychologie bon marché censé aider les gens à régler un certain nombre de problèmes dans leur vie. Dans son cas, la thérapie préconisée va le conduire beaucoup plus loin que prévu. Jérôme va en effet jeter les bases d’une véritable théorie pour contrer la méchanceté humaine et devenir malgré lui le chef de file d’un mouvement philosophique, le « cimondisme », qui va prendre une ampleur inattendue et finir par révolutionner le monde.

J’ai vraiment passé un excellent moment en suivant les péripéties de Jérôme et de sa petite bande. J’ai ri, j’ai souri, j’ai souffert pour et avec lui ! J.Heska dépeint avec beaucoup d’humour et un ton un poil désabusé (juste comme j’aime !) des situations dans lesquelles chacun se reconnaîtra. Vous ne regarderez plus vos collègues de bureau de la même manière après avoir lu ce livre…

Sous ce style fluide et léger se cache une vraie critique de notre société et de nos comportements individuels.
Un livre que je classe dans ma petite catégorie personnelle « antianxiogène ». Un livre drôle et intelligent à la fois !

Mention spéciale pour les « antipathes ». Maintenant, lorsque je rencontre un type vraiment très très con ou que je le vois jeter négligemment à terre le papier gras entourant le pain au chocolat qu’il vient d’engouffrer, j’ai envie de lui flanquer ma carte de Cimondiste sous le nez !!!
Bon, pour comprendre tout ça, il va falloir lire le livre 😉

J.Heska anime également un blog. Je vous conseille d’aller y faire un petit tour pour plus d’informations.

Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, Transit éditeur, J.Heska.

Lire plus

De la publicité dans les livres… Les romans épargnés ?

Je faisais quelques petites recherches sur les moyens de faire connaître un livre lorsque je suis tombée sur un article intéressant sur le blog « Actua Litté« . Un post qui parle de l’utilisation des livres comme outil de promotion pour les entreprises.

En tant qu’ex du marketing (les erreurs de jeunesse, que voulez-vous, on en fait tous !), j’avoue que ce sujet m’a toujours intéressée.
Les livres d’entreprise ont toujours existé, notamment ceux qui retracent l’histoire d’une marque, souvent à l’occasion d’un anniversaire. Mais ce qui est plus nouveau, c’est le sponsoring d’un livre par une marque avec une mise en avant de leurs produits. Comme l’indique cet article, on trouve ce phénomène dans les livres de cuisine : Tipiak et le livre Les céréales. Prenez-en de la graine ! de Valérie Duclos ou  Nestlé Dessert et le livre C’est fort en chocolat de Trish Deseine.

Mais il y a une question que je me suis toujours posée : pourquoi les romans sont-ils encore épargnés ? La pub étant présente partout, peut-on imaginer voir apparaître un logo Danone en quatrième de couv ou une pleine page L’Oréal au centre d’un livre, parce qu’il le vaut bien !

Est-ce légalement interdit ? Est-ce que les éditeurs s’y refusent ?
C’est juste une question que je me pose comme ça en passant…
Et, heu, sinon, je lance un appel au Guide du Routard et aux marques Durex et Nutella, pour qui je fais de la « pub » dans mon roman !

Lire plus

Ecrire pour les ados : avons-nous oublié ce que c’est que d’avoir 16 ans ?

Non, je ne suis pas une grosse feignasse ! Je sais que je ne suis pas très présente sur mon blog en ce moment et que je laisse davantage la parole à d’autres auteurs. D’ailleurs, la semaine prochaine, je reçois deux nouvelles écrivaines que j’adore !

Ce n’est pas non plus que je n’ai plus rien à vous dire… C’est juste que je suis super occupée ! J’ai réécrit une partie de mon tome 1, quasi terminé un autre roman, écrit une partie de mon tome 2, fait le plan du 3, participé à un jury pour un super projet de livre dont je vous reparlerai… Plus la vraie vie, je ne m’en sors pas !

En ce moment, j’écris pour les ados… Alors, je fais comme les acteurs avant de tourner un film, je m’imprègne, je m’immerge dans ce monde que je commence à regarder d’assez loin maintenant.
Peut-on leur parler de tout ? Comment ? Doit-on avoir le même langage ?
Prenez le sexe, par exemple ! A 15, 16 ans, on a les hormones qui se réveillent… Enfin, pour certains, elles sont déjà très actives… Pourtant, si vous lisez des livres pour ados, il y a finalement assez peu de scènes « d’amour » ! Pourtant, avec ce qu’on voit à la télé…

Ce matin, j’ai donc acheté un magazine destiné aux ados. Le monsieur de la librairie m’a regardé d’un drôle d’air en me demandant si je ne m’étais pas trompée.
– Modes et travaux, c’est plus haut sur l’étagère !
Pourtant, avec mon look de teenager attardée, je pensais faire illusion. Vous croyez que c’est juste ces quelques rid(ules) ridicules qui peuvent me trahir ?

Bref, je l’ai quand même acheté  et  je me dis que je me pose bien des questions pour pas grand-chose ! Parce que quand on lit leur rubrique SEXO, eh bien, elles appellent un chat, un chat !

Au programme… comment pimenter son couple ? Je ne savais même pas qu’à 16 ans, on avait besoin de piment… Voici quelques exemples :

« S’offrir des sex-toys ». Alors là, je dis BRAVO ! Parce que moi, j’ai coupé une scène de mon roman qui parlait d’un joli canard Sonia Rikiel et d’un DVD du Kamasutra en 3D…

« Faire une séance photo privée ». Commencez par faire des photos soft puis attaquez dans le sensuel, le but étant tout de même de succomber à la tentation.
Ma fille ne lira jamais ça, c’est clair ! Remarquez, elle n’ a que 4 ans ! Bref, la dame du magazine ajoute tout de même « fais bien attention à conserver les photos et fais-les avec un mec qui ne s’amusera pas à les publier sur Internet« . Tu m’étonnes !

« Jouer à dada » Sur le coup, je n’étais pas bien sûre d’avoir saisi. Une histoire de cheval et d’amour bestial…

Suit tout un tas d’autres conseils que je prendrais bien pour moi, même si j’ai 36 ans…

Tout ça pour vous dire qu’on est bien loin de mon « OK podium » à moi quand j’avais leur âge…
Pourtant, côté littérature, la bibliothèque rose est restée très « rose » et je me demande bien pourquoi …

Lire plus

Licenciée à cause d’un blog…

Ce n’est pas la première fois que je lis ce type d’histoires, mais celle-ci a particulièrement attiré mon attention… Sans doute, parce que c’est typiquement le genre de choses qui aurait pu m’arriver si je n’avais pas quitté mes patrons avant d’écrire… (Et là, je souris en imaginant la tête de ceux qui me connaissent et qui vont acquiescer comme ces petits chiens qui disent oui, ceux qu’on voit dans certaines catégories de voitures…).

Virée à cause de son blog !

Je parle de l’histoire de Jess, une blogueuse, (ex) employée dans un hôtel qui a été licenciée pour faute grave après avoir publié sur un blog des petites anecdotes liées à sa vie professionnelle.
Des billets rigolos, des photos humoristiques avec sa mascotte Winnie l’ourson, des dialogues avec ses collègues … que ses patrons, eux, n’ont pas trouvés très drôles.

Pourtant le trait est forcé, les situations romancées… La jeune femme accorde qu’elle s’est inspirée de la réalité (comme nous tous !), mais qu’elle a toujours veillé à respecter l’anonymat de ses personnages. Il n’empêche qu’on lui reproche certains détails permettant d’identifier son lieu de travail.

Je connais d’autres situations tout aussi édifiantes… Alors peut-on raconter sa vie, même de manière romancée sans courir le moindre risque ?
Hum ! Si on croise cela avec le projet de loi du sénateur, Jean-Louis Masson, visant à lever l’anonymat des blogueurs non professionnels… ça risque de devenir très difficile.
Attention, je suis la première à bondir lorsque je vois quelqu’un qui profite d’être bien à l’abri derrière son écran et son pseudo pour balancer des propos teintés de méchanceté gratuite ou carrément diffamatoires !

Mais la frontière entre la protection des uns et la censure des autres semble bien mince…

Le blog de Jess, la blonde qui dérange

Lire plus

Monde du travail : que c’est bon d’être blonde…

Désolée si je ne suis pas très présente en ce moment, mais je suis au coeur d’une aventure qui m’accapare entièrement ! Non, je n’ai pas un autre homme dans ma vie… Enfin si, il s’appelle Benjamin, mais n’existe que dans ma tête et sous ma plume.

Le tome 2 des aventures de Léa Jane est toujours en gestation lui aussi et comme vous le savez, je m’intéresse au monde du travail et à ses petits travers.

On savait déjà qu’à poste égal, un homme gagne entre 10 et 30 % de plus, cette différence s’accentuant au fil de la carrière ! Ben oui, c’est normal, une femme, une fois qu’elle a des enfants, évite de terminer à 20 heures tous les soirs et devient moins « corvéable ». En bref, vous devenez une grosse feignasse ! Et ça, en général, le gentil patron n’apprécie guère… Alors forcément, les promotions diminuent !

Mais ce qu’on sait moins, c’est que les blondes sont mieux payées que les autres (selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Queensland)! Eh oui… 7 % de différence tout de même ! ça vaut le coup d’investir dans une petite teinture capillaire, non ?
Enfin, moi je dis ça, en même temps, je suis blonde !

Bon, la même étude a montré que les blondes seraient plus nombreuses à épouser des hommes riches.
Plus vénales les blondes ? Mah non ! Pure coïncidence…
Ce que ne dit pas l’étude, c’est s’il y a plus de femmes blondes écrivain(e)s… Une petite idée sur la question ?

Lire plus

Bonne fête maman ! Attention, séquence émotion…

En ce jour de fête des mères, je voulais en profiter pour remercier la maîtresse de Loupichat, qui nous a épargné le magnifique collier de nouilles, le vase tube à médicaments ou la boîte à bijoux camembert et coquillages ! Non, cette année, j’ai eu le droit à un super truc à poser sur mon bureau pour mettre mes trombones et punaises avec une tête de vache et une photo de fifille. C’est de toute beauté…

J’en profite aussi pour dire à ma môman à moi que je l’aime.

Et pour revenir 4 ans en arrière, le jour de la naissance de celle qui allait faire de moi une mère…
Je vous livre le seul pseudo poème que j’ai écrit de ma vie, kitchissime à souhait, mais à replacer dans son contexte. J’ai écrit cette bafouille la nuit de mon accouchement, dans ma petite chambre d’hôpital. Fallait bien occuper le temps ! Et, je précise que c’était avant la péridurale !

Une nuit un peu particulière s’annonce
Un peu longue certainement
Un peu angoissante
Mais aussi un peu excitante

La dernière avec mon gros ventre
La dernière sans ce nouveau membre

Une journée un peu particulière s’annonce
Un peu longue certainement
Un peu angoissante
Mais aussi très émouvante

Le plus beau jour de notre vie se prépare
Cadeau tant attendu qui viendra combler nos espérances
J’ai peur de l’inconnu, mais hâte de faire sa connaissance

Hâte de croiser son regard
De voir ton regard croiser son regard

J’espère qu’elle tiendra beaucoup de toi
En ayant un petit brin de moi
Qu’elle soit un petit nous
Que nous aimerons comme nous aimons chaque morceau de nous
Comme j’aime chaque morceau de toi

je te dis donc à demain pour cette nouvelle vie à trois

Et interdit de rigoler !!!!!! Ah Ah Ah ah ah
Promis, depuis, j’ai définitivement arrêté la poésie…

Lire plus

Bientôt la coupe du monde de foot ! La France perd et gagne…

Bientôt la coupe du monde ! J’ai Hâââââte !
Mah non, je rigole, je DÉTESTE le foot !

J’ai eu une petite lueur d’espoir en me disant que l’Afrique du Sud, c’est très très loin et qu’il serait difficile pour mon jules de siéger toute la soirée devant la télé, zapette en main. Tu parles ! Avec la technologie actuelle, à part moi, tout le monde s’en fiche du décalage horaire !

Autre frémissement qui m’a redonné le sourire : TF1 a cédé une partie de ses droits de retransmission à Canal+ et à France Télévision. Et nous, on n’a pas Canal+ !
Mais bon, je n’ai pas rigolé longtemps : tous les matchs diffusés sur Canal sont en doublon sur France 2 ou 3, par respect pour le footballer moyen de moins de 50 ans (celui qui boit de la Heineken en mangeant des Mc Cain) !

Le seul espoir qu’il me reste (et j’ai conscience que ce que je vais dire peut heurter la sensibilité des plus fous de foot d’entre vous), c’est que l’équipe de France soit éliminée le plus rapidement possible ! Comme ça, hop-là, on zappe jusqu’à la finale, qu’on regarde quand même, pour la beauté du jeu !
Woooooooooooooooouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Mais non, je ne suis pas comme ça …
N’empêche que la chaîne de magasin qui t’offre ta télé si la France gagne la coupe du monde croise aussi les doigts !

Bon, si on les regarde sous un autre angle, et notamment lorsqu’ils posent nus (enfin, torses nus, ce ne sont pas des femmes, hein !) pour Vanity Fair, ils ne sont pas si mal ces joueurs de foot ! Le port altier, des p’tites fesses bien rebondies, de jolies tablettes de chocolat qu’on peut admirer sans prendre un gramme… Peut-être que si on organisait les matchs différemment. On a bien le  foot de rue, pourquoi pas le foot tout nu… Après tout, ce genre de campagne sert à attirer les femmes dans les stades, non ?

Allez, je vous taquine… Mais je crois que j’ai gardé une petite dent contre la coupe du monde !
Revenons 4 ans en arrière, coupe du monde 2006…
On est en finale, on est en finale, on est, on est, on est en finale !
Tout va bien, mon jules est aux anges comme des millions de Français !
Sauf que moi, j’ai eu la bonne idée de mettre au monde la chair de notre chair pendant un match important ! Alors quand vous vous tordez de douleur et que vous suppliez gynéco chéri de calmer un peu le jeu, qu’il passe la tête à travers la porte pour demander à son collègue : « on en est où ? », et qu’il revient vers vous en disant : «ma p’tite dame, va falloir accélérer le travail parce que vous allez me faire louper tous les buts !» Grrrrrrrrrrrr, je hais le foot !

Photo : Annie Leibovitz

Lire plus

Même pas peur ! coquilles et autres grosses bourdes…

Vous l’avez certainement vu circuler sur vos réseaux sociaux, mais je n’ai pas pu résister !
J’espère qu’il ne s’agit que d’une (énorme) coquille et qu’il n’y a pas eu de victime…
Je fouinais pour trouver l’explication (sans la trouver), lorsque je suis tombée sur un florilège qui vaut lui aussi son pesant de cacahuètes :

M. Jean C. remercie chaleureusement les personnes qui ont pris part au décès de son épouse.
(La Voix du Nord)
L’église étant en travaux, ses obsèques ont été célébrées à la salle des fêtes.
(Midi Libre)
Comme il s’agissait d’un sourd, la police dut pour l’interroger avoir recours à l’alphabet braille.
(Le Parisien)
Détail navrant, cette personne avait déjà été victime l’an dernier d’un accident mortel.
(L ’Alsace)
A aucun moment le Christ n’a baissé les bras.
(Le Paroissien de Lamballe)
Le syndicat des inséminateurs fait appel à la vigueur de ses membres..
(Ouest France)
Les kinés se sont massés contre les grilles de la préfecture.
(Presse Océan)
Visiblement, la victime a été étranglée à coups de couteau.
(Journal du Dimanche)
Journée du sang : s’inscrire à la boucherie.
(Var Matin)
C’est la foire des veaux et des porcs : venez nombreux !
(La Vie Corrézienne)
Le rapport de la gendarmerie révèle que Alain P. se serait suicidé lui-même.
(Nord Eclair)
La conférence sur la constipation sera suivie d’un pot amical.
(Ouest-France)
Ses hémorroïdes l’empêchaient de fermer l’œil.
(Charente Libre)
Mise au point aux Etats-Unis d’une méthode qui permet de déterminer avec 100% d’exactitude le sexe d’un bébé dès le dixième mois de grossesse.
(Midi Libre)
Il y aura un appareil de réanimation dernier cri.
(Le Courrier picard)
Deux conducteurs étaient interpellés par les gendarmes en état d’ivresse.
(Var Matin)

Source (non vérifiée par mes soins) : Groupe Facebook bêtisier de la presse française

Lire plus

Tous les trucs fous que je rêve de faire et que je ne ferai jamais…

Je ne sais pas si c’est le soleil qui pointe le bout de son nez ou une réaction purement hormonale, mais j’ai envie de mettre un grain de folie dans ma vie. Mais quoi, comment et avec qui le faire ?

Partir pour un tour du monde à vélo ? Sachant que Loupichat a encore des petites roues…
Trouver de faux papiers et m’enfuir au Mexique ? Hum, pas franchement le meilleur plan pour assurer la promo de mon livre…
Vendre tout ce que nous possédons, moi et (surtout) mon chéri et nous laisser guider par un moine tibétain dans la quête de notre surmoi très intérieur, vers une vie meilleure. Enfin, je garde quand même mon ordinateur et une connexion haut débit, sinon je ne vais nulle part !

En manque d’inspiration, je suis allée faire un petit tour sur Internet pour voir ce que mes congénères font de fou dans la vie…

Passons sur les premiers résultats du moteur de recherche : « les 30 trucs pour rendre fou un mec », « je me suis fait tatouer le prénom de tous mes ex, car plus on est de fous, plus on rit… » ou « Ragoutoutou, le ragout de mon toutou, j’en suis fou »

En creusant un peu plus, ce qu’on trouve est assez surprenant.
À la question : « Quelle est la chose la plus folle que vous ayez faite dans votre vie ? » Voici un petit florilège des réponses…

– En 1989, j’ai tenu tête pour la première fois à mon père et lui ai dit que j’allais me marier. J’avais 37 ans.
– J’ai envoyé un poème anonyme à mon mari, qui a remercié sa secrétaire. Ils ont aujourd’hui 2 enfants.
– Je me suis mariée une première fois, une deuxième fois et jamais deux sans trois.
– Il y avait plein de monde aux caisses du supermarché. J’ai pris mon gilet, je l’ai roulé en boule et mis sous mon débardeur pour faire croire que j’étais enceinte.
– Je me suis envolé vers le Canada pour rejoindre une fille que je pensais être amoureuse de moi. Enfin, c’est ce que je pensais jusqu’à ce que je rencontre son mari…
– J’ai arrêté d’avoir peur de tout et j’ai affronté la vie.
– J’ai volé des cartes postales pour les revendre au nom de ma paroisse.
– Un matin, je suis entrée dans une agence de voyages et je leur ai demandé le premier avion, pour n’importe où. Je ne suis jamais revenue.

Mis à part la dernière réponse, il n’y a pas grand-chose qui me tente… Et je dois dire que je m’attendais à des choses beaucoup plus « fun » !
J’ai donc orienté mes recherches vers les grands rêves des Français. Et là, nouvelle surprise en découvrant ce sondage du CSA (novembre 2009) !

Français : à quoi rêvez-vous ?

1 : avoir une maison à la campagne
2 : gagner au loto
3 : vivre le grand amour
4 : vieillir en forme
5 : devenir célèbre, ex æquo avec devenir fonctionnaire (j’avoue que c’est ce qui m’a fait le plus rire).
À choisir…
6 : avoir des enfants
7 : vaincre les maladies
8 : un monde plus bio
9 : avoir du temps

Des aspirations très réalistes (au loto et à la célébrité près)…
Peut-être est-ce parce que 75% des gens déclarent vivre la vie dont ils rêvaient (toujours selon le même sondage).
Que les gens se contentent de ce qu’ils ont. Hum, pas très français, ça !
Ou peut-être est-ce parce que le monde est déjà assez fou…
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Lire plus

Laissez-moi rire ! Cherche livres drôles désespérément…

L’autre soir, je préparais la popotte, la télé en sourdine, un verre de vin à la main (pour mon lapin), lorsque j’ai été prise d’une envie irrépressible de rire. Un de ces fous rires incontrôlables qui finissent par vous faire pleurer et vous laissent délicieusement détendue, comme si vous aviez évacué ce trop-plein de je-ne-sais-quoi bloqué à l’intérieur de votre petit corps.
Le pire, c’est que je ne savais même pas pourquoi je riais toute seule…

J’ai fini par identifier la cause à la deuxième vague de soubresauts en entendant l’écho sortir de mon petit écran.
Ma télé rigole ! Alors, moi je rigole ! On est comme ça chez les Jane !
C’est bien connu, le rire est communicatif. Tout comme la morosité…
Bref, revenons à ma télé et cette émission sur la rigologie.

Kesako ? La rigologie ® est un ensemble de techniques psycho-corporelles d’éducation émotionnelle destiné à stimuler la joie de vivre, l’optimisme, la créativité et d’une manière plus générale la bonne santé mentale et physique.

Vous saviez qu’un enfant rit en moyenne 400 fois par jour et un adulte seulement 15 fois ! Et encore, il paraît que 15% des gens ne rigolent jamais ! Si, si, on en connait tous (notre patron, le monsieur des impôts ou celui en combinaison bleue sur sa moto).
Le médecin de la télé nous explique qu’à l’âge adulte, le rire est socialement réprimé.
Pourquoi ? Je ne sais pas ! Ce n’est pas parce qu’on est adulte qu’on sait tout.
Dès les premières années, sur les bancs de l’école, on nous apprend à nous tenir tranquille, bien droit, impassible, à travailler l’expression parfaite, celle qui fait mine de boire les paroles de la maitresse, sans sourire, sans frémir pendant 6 heures d’affilée. Sinon, c’est la colle assurée ! Ben oui, on est là pour apprendre, pas pour rigoler ! C’est bien connu, il y a un temps pour tout… Devenir adulte, c’est devenir responsable, sérieux…

Sauf que souvent, avec tout ça, on oublie de prendre le temps de rire ! Certains sont même obligés de réapprendre à rire en adhérant à des clubs où on se bidonne pendant une heure. On a essayé à la maison. Bon, les cinq premières minutes, on se sent légèrement ridicule, mais après, ça fait un bien fou. Et rire, c’est super bon pour la santé !
Outre ses vertus relaxantes, l’effet du rire crée une sorte de massage interne qui agirait sur les poumons, les organes abdominaux et sur le système cardio-vasculaire.
Une étude récente, menée à l’université du Maryland à Baltimore montrerait même que le rire et le sens de l’humour sont efficaces pour prévenir la survenue des crises cardiaques. Alors, à consommer sans modération !

N’empêche que ! On a beau être motivé, on n’a pas tous les jours envie de rire lorsqu’on est pris par son quotidien, son boulot ou les infos.
La solution : un film comique ou un bon livre plein d’humour ?
Ça y est, vous voyez où je veux en venir ! Mais non, je ne vais pas vous prescrire mon futur livre bourré d’humour (:-)) Enfin, pas pour le moment…
Mais quand on y pense, on trouve énormément de films ou de livres sombres, émouvants, poignants, qui parviennent à vous tirer une petite larme… Mais combien de livres vous font sourire et vous offrent une bonne tranche de rire ?

Même en cherchant bien ? Assez peu …
Pourquoi ?  C’est une question que je me pose souvent… Est-ce que ça vient des auteurs qui préfèrent écrire des choses plus sérieuses ? Est-ce que ça vient des lecteurs qui finalement n’ont pas envie de rire ? Le rire est-il artistiquement réprimé ?
Le débat est ouvert chers amis… Et je suis preneuse de listes de livres qui vont ont fait mourir de rire !

Lire plus

La boulette de Bernard-Henry Levy ou comment dans la vie, on vous attend au tournant…

Depuis hier, pas moyen de cliquer quelque part, d’ouvrir un journal, de tourner le bouton du poste radio ou de télévision sans tomber sur cette histoire de boulette de BHL. Non, je ne parle pas de substance illicite !
Pour ceux qui vivent sur une île déserte, sont actuellement privés de télé ou n’en auraient pas entendu parler, voici la petite histoire…

Pour faire court, dans son dernier livre, BHL s’en prend au philosophe Kant, s’appuyant (notamment) sur un ouvrage intitulé « La vie sexuelle d’Emmanuel Kant ».
Jean-Baptiste Botul, l’auteur de ce livre, aurait définitivement démontré « au lendemain de la seconde guerre mondiale, dans sa série de conférences aux néokantiens du Paraguay, que leur héros était un faux abstrait, un pur esprit de pure apparence ». Vous n’avez pas tout compris ? Moi non plus. C’est pas grave…

Le souci, et ce qui crée ce buzz, c’est que ce Monsieur Botul n’existe pas vraiment.
Il s’agit d’une blagounette très sérieuse de Frédéric Pagès, agrégé de philo et journaliste au Canard Enchaîné.
La vie sexuelle d’Emmanuel Kant raconte l’histoire farfelue d’une communauté d’Allemands de Königsberg (devenu Kaliningrad) ayant fui au Paraguay pour constituer une colonie strictement régie par la philosophie kantienne. C’est sûr, ça aurait dû faire tilt chez le philosophe. Le titre de l’ouvrage peut-être aussi … (il faut savoir que Kant est réputé puceau).
En tout cas,  on ne le redira jamais assez, en toute circonstance, vérifiez vos sources !

N’empêche que !
BHL, moi, je le connais peu. Je n’ai jamais lu un de ses livres. Je n’ai rien contre (ni pour).
Le personnage m’intrigue un peu … C’est  le seul philosophe vivant que je connaisse et je me demande comment il a réussi à faire ça…
Mais je ne peux pas m’empêcher de m’interroger sur le plaisir qu’ont les gens à vous attendre au tournant, à guetter le moindre de vos faux pas et d’en faire une affaire d’état.
Enfin, quand je dis vous, je parle surtout des personnes qui ont une certaine notoriété.

Quoique …
Dans le monde professionnel, il y a toujours quelqu’un pour se réjouir de cette présentation hyppppper importante que vous avez lamentablement plantée devant le comité de direction , de cette promotion que vous n’avez pas obtenue, toujours quelqu’un pour faire circuler la rumeur que Mr Le Tyran, le responsable RH, couche avec son assistante…
Dans la vie de tous les jours aussi, il y a toujours quelqu’un pour se moquer de vos rondeurs trop prononcées, de vos oreilles trop décollées, de vos chaussettes dépareillées…

Bref, je me demande pourquoi il y a tant d’Oranginas rouges !!!! Pourquoi les gens sont si méchants !

Pour en revenir à BHL, passé ce petit moment de solitude, ça lui offre un joli coup de pub…
Pour Monsieur Botul/Pagès, c’est assez flatteur qu’un philosophe ait pris sa thèse au sérieux…
Et pour moi, le comportement humain reste une source d’inspiration inépuisable !

Je lisais ce matin dans mon petit magasine Cosmo cette petite phrase : Ce sont les faiblesses des autres qui font notre force.

Alors, méditons…

Lire plus

Et les bonnes résolutions dans tout ça ?

Avec ce début d’année un peu mouvementé, je me suis rendu compte que je n’avais même pas pris de bonnes résolutions pour 2010 !
Mais franchement, cette année, je ne suis pas inspirée…
Je suis donc allée regarder parmi les bonnes résolutions que prennent les autres Français :

En tête, faire plus de sport.
Alors, le sport et moi c’est une longue histoire… Championne de dispense de gym de la maternelle à la terminale. Deux genoux cassés (en même temps ! chute de poney), triple fracture des poignets, fissure de la clavicule et j’en passe…
Alors le sport, je ne suis pas sure que ce soit me rendre un grand service ! J’ai bien pensé à une Wii Fit…

Faire un régime.
Alors là, je vous arrête tout de suite. Parce que pour moi, les fêtes ont rimé avec bouillon de poule et antiviraux. Alors, les abus et les kilos en trop, connais pas. Faut bien qu’il y ait quelques points positifs à tout ça !
Pour ce qui est des 5 fruits et légumes par jour, j’vous jure que j’essaie ! Ne jurez pas Léa Jane !

Trouver un meilleur équilibre entre sa vie familiale et professionnelle.
Mon jules a opté pour ça. Il a tenu deux jours, avant de rentrer à 20h30 !
Pour moi, l’équilibre familial, ça marche pas mal depuis que je fais un break pour écrire.
Maintenant, va falloir trouver un équilibre artistico-professionnel.
P’t’être que je pourrais cocher ça comme grande résolution pour 2010 ?

Pour ceux, qui sont comme moi, un peu en panne d’idées (à ma décharge, ça fait déjà 35 ans que j’en prends et que je ne les tiens pas), vous saviez qu’ils avaient lancé des kits « bonnes résolutions » à offrir ?

A l’image des Smartbox, une collection propose notamment un coffret « Arrête de fumer ! » avec un séminaire de quatre heures suivi d’un soutien personnalisé de deux mois, le tout sous forme d’une carte prépayée. Une offre inédite en effet. On prend de bonnes résolutions pour vous ! Y a des jours, on se demande pourquoi on se creuse la tête…

Et sinon, le kit « Édite ton roman en 2010 », ça existe ?

Lire plus

Dur dur d’être un adulte ou quand chacun cherche midi

Épiphanie oblige, je suis allée acheter une belle galette toute dorée chez mon petit boulanger. Loupichat adore la galette !
Madame la boulangère me dit : “Pour que votre Loupichat tombe sur la fève, rien de plus simple, il y en a une à midi et l’autre à trois heures.” Hummmm… Vous savez comment on trouve le midi d’une galette, vous ? Sans la saccager à coup de couteaux ! Passons…
Mais cette petite phrase, innocente au premier abord, me turlupine depuis…

Pourquoi Loupichat a-elle toujours la fève ? Pourquoi le monsieur du manège lui donne-t-il toujours le pompon ? Pourquoi gagne-t-elle toutes les parties d’Hippoglouton  ?

Sans passer pour une mère indigne, je me demande pourquoi on leur apprend qu’on gagne à tous les coups alors que dans la vraie vie d’adulte, ça ne marche pas tout à fait comme ça !
Je me demande aussi pourquoi mon buraliste ne me dit pas : « Il y a un Tacotac gagnant à six heures et un autre à Dix », « Jouez les 6, 9, 39, 13, 44 et 14, ce sont les numéros gagnants du loto de demain » !!!

Pffffffffffffff, devenir adulte, pour ceux qui ont conservé leur âme d’enfant, c’est vraiment pas drôle !
Profite Loupichat, profite !

Lire plus

Comment démarrer l’année en beauté : défense de rire !

Avant d’entrer complètement en 2010, revenons quelques jours en arrière…

Vous voici fin prête, la maison fermée, les bagages entassés, les factures réglées… Prête à rentrer dans votre chère région natale pour profiter de ces instants de trêve en famille !

Vous regardez Loupichat et pensez qu’elle est un peu jeune pour avoir de l’acné.  Petit arrêt chez le médecin. Dame Varicelle a décidé de partir en vacances avec vous ! Qu’à cela ne tienne, en regardant les photos de Noël 2009, dans quelques années, vous en rigolerez !

Noël se passe dans la joie et la bonne humeur, le père Noël a dit a Loupichat de ne pas se gratter et ça a marché ! Le réveillon du nouvel an se profile à l’horizon… Le grand match a lieu chez vous cette année et votre Jules s’active devant les fourneaux… Cannelloni de crabe farci, mousse saumon et foie gras, homard grillé et son beurre de crevette. Hummmmm ! Quand il reçoit, il ne rigole pas !

Vous, vous ne faites rien parce que vous vous sentez un brin fatiguée et  fiévreuse. C’est bien connu, les vacances de Noël sont hypppper crevantes ! On mange trop, on boit trop, on veille trop, et trop c’est trop ! Vous restez enroulée dans votre couette, l’encourageant de vos « Tu salis toute ma cuisine ! », « On voit que ce n’est pas toi qui fait le ménage ! », « Ouais c’est bon, mais ce ne serait pas un peu gras ! »
Oui, ça aussi c’est bien connu, quand vous êtes fatiguée, vous êtes grognon !

Vous vous trainez jusqu’à la douche histoire de vous réveiller un peu et là, horreur, vous êtes couverte de petits points rouges !!! Sûrement, une intoxication alimentaire ! Il faut dire qu’hier, vous avez dîné chez belle-maman (oups !). Vous filez chez le médecin. Un 31 décembre à 18 heures !
Et le verdict tombe : Va-ri-celle !!!
– Mais c’est pas possible, c’est noté là, noir sur blanc, sur mon carnet de santé ! La petite Léa Jane a eu la varicelle en 1976 ! Pffffffff maladie à immunité permanente, mon œil !
Le gentil médecin, mort de rire,  me répond que c’est extrêmement rare mais que ça arrive. Et que je vais en baver pendant au moins 10 jours parce que chez l’adulte, c’est coton comme maladie !
– Merci M’sieur !

Bon effectivement, je suis clouée au lit avec 39 de fièvre, incapable de poser un pied par terre. J’ai compté les boutons : environ 250 (sur une face). Sur l’autre, je ne sais pas, mais le papa de Loupichat pousse des cris d’horreur en me badigeonnant de l’éosine dans le dos et dit qu’on gagnerait du temps à me tremper dans le pot.

Mais le plus terrible, c’est d’annoncer à la dernière minute à vos invités que la grande et incontournable soirée strass et paillettes est annulée et que pour le baiser sous le gui, on repassera !
– Oui, Clara, je sais que tu avais acheté une robe juste pour l’occasion ! Oui, on sert quand même  les repas mais uniquement à emporter !

Et ce qu’il y a de terrible aussi, c’est votre Loupichat qui regarde en rigolant ses p’tits boutons disparaitre et sauter sur vous.
– Tu grattes pas maman, hein !
GRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR
En tout cas, en regardant les photos de cette fin d’année 2009, vous n’êtes plus très sûre que vous aurez envie de rigoler ! Et de toute façon, vous avez toujours trouvé ça très surfait le réveillon !
Ce que vous comptez faire l’année prochaine ? Heu… les oreillons ?

Lire plus

Il paraît que c’est bientôt Noël…

Difficile de l’ignorer … Avec tous ces hommes à barbe habillés en rouge qui se baladent dans les rues en criant HO HO HO… On se doute bien que quelque chose se prépare !
Loupichat, 3 ans 1/2, en perd un peu son latin !

C’est vrai, on lui raconte que le père Noël est un homme hyper booké qui ne sort de sa tanière qu’une fois l’an, qu’il fait sa tournée de Noël en quelques heures à peine grâce au traineau super sonic et ses rennes qui carburent aux piles Wonder …

Et dès qu’on met un pied dehors, on tombe sur un père Noël !
Des petits, des gros, des frisottants, des myopes à lunettes… Il y en a même qui font de la pub pour le nouveau forfait de chez XFR et d’autres qui vous offrent une photo pour l’achat d’un big mac ! Pffffffffff, il devrait y avoir une loi pour protéger les rêves des enfants !

Sinon, niveau course aux cadeaux, vous en êtes où ? Moi, je ne sais pas comment je fais mon compte ! Chaque année, j’ai l’impression d’être super bien organisée et je me retrouve toujours le 24 décembre à 18h30 dans les rayons de la FNAC à hésiter entre le dernier Marc Levy ou le dernier Musso pour la tante Huguette que j’oublie systématiquement. Allez savoir pourquoi ! P’t’être parce que chaque année, elle arrive en ronchonnant contre cette fête devenue trop COM-MER-CIALE, qu’elle n’a prévu de cadeaux pour personne  et  espère qu’on a fait de même !
Cadeaux qu’elle prend tout de même, sans dire merci et critiquant le phénomène LevyMusso, mais bon, on respire un bon coup et on trouve la dinde délicieuse. C’est Noël !

Parce que Noël c’est aussi le moment où des milliers d’étoiles éclairent les yeux de Loupichat ! Lorsqu’elle descend à cinq heures du mat vérifier que les petits gâteaux et le verre de lait ont disparu et laissé place aux joujoux tant convoités.  Noël, c’est aussi un moment magique où on offre un présent juste pour dire  je t’aime à ceux qui nous sont chers. Un moment de fête que l’on aime partager en famille.

Et quand je dis famille, je pense aussi aux familles d’auteurs et aux charmantes mères Noël rencontrées en cette fin d’année. 3 femmes adorables qui ont croisé mon chemin et que je voudrais remercier.
Et un merci particulier à celle qui voudra bien m’adopter !

Joyeux Noël à vous tous !

Léa

Lire plus

Un concours de nouvelles… orgasmiques

A la recherche de concours d’écriture auxquels je pourrais prêter ma plume, je suis tombée sur celui-ci : Laissez vos pensées vagabonder, trempez votre plume et donnez vie à votre fantasme que vous nous décrirez sous forme d’une nouvelle. Jusqu’ici, rien d’étonnant… Une nouvelle érotique, pourquoi pas ! J’aime me frotter à tous les styles !

D’autant que l’organisateur réunira début janvier un jury prestigieux, composé d’artistes, d’écrivains et de personnalités pour sélectionner la nouvelle la plus exaltante.

Et qu’est-ce qu’on gagne ? Ben, c’est là que j’ai fait un bond ! Pas de publication dans un recueil de nouvelles ou une quelconque revue ! Non, non, non !
On vous offre la réalisation de votre fantasme, rien que ça…
Rien que d’imaginer ce que ça pourrait donner, ça m’a bien fait rire ! Oui, je sais, ce n’est pas le but !
Passer une nuit extravagante dans un palace, s’exposer sur la scène d’un cabaret prestigieux pour offrir un strip-tease mémorable, partager un moment de haute sensualité au hammam, s’offrir un massage à deux, faire l’amour sur une plage déserte ou devant l’objectif d’une caméra, exprimer sa gourmandise dans tous les sens du terme… Débridez votre imagination et votre créativité et réalisez peut-être le fantasme de votre vie. Oupala !

D’un point de vue marketing (et oui, on ne se refait pas !),  je trouve ça super fort ! La preuve, on est en train d’en parler !
Perso, j’ai envie de raconter de « vraies histoires », pas de raconter mes fantasmes à tout le monde. Déjà que beaucoup de gens pensent qu’on a vécu ce qu’on raconte dans nos romans… Alors, là, c’est sûr,  le papa de Loupichat,  il va me tirer les oreilles !

Je ne mets pas de lien à cause des tits enfants qui pourraient cliquer, mais vous le trouverez sans problème grâce à l’ami Google. Un petit indice au cas où… Sophie Bramly est la créatrice du site Internet en question !


Lire plus

Fiche-moi la paix Cupidon ou comment chacun cherche son signe

On dit qu’on y croit pas et pourtant…
Vous avez remarqué, lorsque vous lancez votre Cosmo préféré ou votre programme télé, il tombe automatiquement sur la page horoscope ! C’est un peu comme l’histoire du pain et de la confiture…

Alors, au programme cette semaine :

1) Je vais être pétée de tunes
Avec les efforts que vous avez déployés, l’argent finira par rentrer, et ne soyez pas étonné s’il coule à flots. Méfiez-vous cependant des dépenses impulsives : vous ne savez pas toujours résister… Bon, là, bof, je coupe, c’est pas intéressant !

2) Je vais avoir une chance insolente
La période vous sera bénéfique et vous attirera toutes les bienveillances. Sachez profiter de la situation avec tact et diplomatie, ne perdez pas votre temps en bavardages inutiles. C’est maintenant que vous devrez lancer vos projets ; ils vous permettront une belle expansion de carrière grâce aux appuis obtenus et à des coups de chance propices. Vavavoum ! J’adore !

Mais le vrai signe est venu d’Élisabeth (Teissier pour les intimes). Voici, ce qu’elle m’a dit:
Le 26, Cupidon vous décochera des flèches exquises (TV magazine, page 94 si vous ne me croyez pas !)
Une simple petite phrase… Elle est super fortiche cette Elisabeth quand même !  Pas la peine d’agiter mes neurones très longtemps pour comprendre ce que ça signifie. Quoi, vous ne comprenez pas ?

1) Le 26, c’est jeudi.
2) Inutile de vous rappeler que le titre de mon roman est « Fiche-moi la paix Cupidon ! »
3) Conclusion : jeudi, il va se passer un truc énooooorrrrrrrrrrme dans ma vie !

Et avec votre logique implacable, vous avez bien compris ce que ça signifie :  l’horoscope, c’est pas juste un piège à filles pour vendre des magazines. C’est la vérité vraie ! Ça marche !
Faut juste trouver le bon !

Lire plus

Loupichat a des amies, les ennuis commencent…

Bon, il était temps ! Ce n’est pas parce que je suis sa môman qu’on doit tout partager… A 3 ans, Loupichat a enfin ses propres amies et ça, c’est cool dans la vie d’une mère.

loupichatLes mercredis pluvieux, enfermées à la maison à jouer à hippos gloutons, au docteur et à la poupée Barbie, « Mammman, tu fais le chien !!!! « , c’est bien mais ça va un temps !

Alors mercredi dernier, j’ai vécu un pur moment de bonheur. Loupichat était invitée chez ses copines en pension complète ! A moi la séance shampoing-coupe-brushing chez le coiffeur, expulsion de comédons chez l’esthéticienne et petit thé vert sur une terrasse en rendez-vous avec moi-même (c’est important les rendez-vous avec soi-même !).
Je l’ai récupérée à moins une (l’autre maman avait dit entre 17h00 et 17h30. Avec le quart d’heure de politesse habituel plus le fait que je n’ai pas le sens de l’orientation, ça fait 17h59 … ) dans un état d’excitation avancé !

Mais là où je n’ai pas senti tout de suite le piège se refermer sur moi, c’est sur le coup du-samedi-suivant…
Parce que LES amies (ce sont des triplées) de Loupichat ont débarqué à la maison, armées jusqu’aux dents et bien décidées à passer une excellente journée !
Loupichat n’a pas voulu prêter ses jouets et une des triplées n’a semble-t-il, pas digéré la mousse au chocolat. On a un canapé blanc…
L’autre maman est venue les récupérer à 18h15 et m’a trouvée dans un état d’énervement avancé …

Je vous passe aussi les 2 heures de rangement du champ de bataille, la peinture sur les murs et les p’tits bouts de pâte à modeler qui se collent sournoisement sous vos chaussons.

J’ai décidé que finalement, j’allais encore tout partager avec ma fille quelques temps. Mercredi prochain, nous irons toutes les 2, en amoureuses, prendre le thé chez une amie commune qui n’a ni chien, ni enfant !

Lire plus

Les pissotières c’est pas fait pour les chiens

roxetrouky

Et bien voilà, une semaine de plus qui se tire ! C’est donc le post du vendredi, celui où tout est… PERMIS !

Je ne sais pas vous mais moi, l’hiver quand il pleut, j’ai une de ces flemmes d’aller sortir Roxetrouky (mon chien).
Heureusement, y a des gens qui pensent pour vous ! Et qui inventent de ces choses dont on n’aurait même pas osé rêver…

Ma trouvaille du jour ( dans mon magazine TV de la semaine. Quelquefois, faut pas chercher bien loin): des toilettes pour chiens !

Ça se présente sous forme d’une petite valise. Vous pouvez donc vous en servir chez vous, dans votre salon, ou à l’extérieur quand vous invitez par exemple votre chien au restaurant…

Sur la notice il est écrit :  » Le chien fait sur une lingette jetable ultra-absorbante. Le mâle peut lever la patte sur la partie verticale et la femelle, s’accroupir sur la partie horizontale. »

Hum, hum… Mon chien est pourtant d’une intelligence remarquable (y ressemble à sa môman) mais le côté horizontal/vertical, c’est pas encore acquis. Heu, la différence entre « faire » sur sa lingette absorbante et mon tapis, non plus !

Sur ces belles paroles, passez un excellent week-end !

Lire plus

Gagnez plus d’argent sans travailler plus

Ce week-end, je feuilletais un des magazines très sérieux du papa de Loupichat…
Au sommaire, menu alléchant: « Comment gagner plus sans travailler plus, le tout en 20 leçons « . Chouette ! je vais gagner des ronds en gardant les doigts de pied en éventail au soleil (on a un très beau mois de Septembre, soit-dit-en-passant !!!).

shutterstock_35412787Leçon numéro 1: vendre des objets sur Internet

Merci, Monsieur le magazine, mais le papa de Loupichat ne vous a pas attendu pour vider la maison. De la cave au grenier, tout ce qui était moche, vieux, cassé (inscrire « vendu en l’état » sur l’annonce) ou inutile y est déjà passé !
J’ai mis le holà quand il a commencé à s’attaquer à ma garde-robe et aux jouets du chat et de Loupichat !
Non, parce que c’est bien de vendre ses affaires sur Internet mais si c’est pour tout devoir racheter…

Leçon numéro 2: Ouvrez vos portes au cinéma

Alors celle-là, elle m’a fait bien rire ! Accueillir un plateau cinéma dans mon salon, c’est trop de la wax !

–  » Viendez filmer dans mon HLM en Seine-Saint-Denis, monsieur le cinématographe ! »
–  » Quoi, ça colle pas avec l’intrigue parce qu’ y a pas de piscine ni vue sur le grand bleu ! Et la piscine municipale vous en faîtes quoi ? »

Après tout, flute, à eux d’adapter le scénario à mon intérieur !

Leçon numéro 3: louez votre matériel

Heu, comme souligné plus haut, le papa de Loupichat a tout vendu. Si bien, qu’on n’a plus rien à louer non plus !
Alors je loue au mois ou à la semaine mon Loupichat et son papa. ça tente quelqu’un ?

Leçon numéro 4: faites-vous payer une part de votre mutuelle

Les personnes aux revenus modestes peuvent toucher une aide de l’assurance maladie. C’est bien ça ! Je tiens peut-être une piste…
Bon en lisant plus loin, je m’aperçois que suis pas concernée … Faut gagner entre 15794 € et 18953 €… pour un foyer de 4 personnes !

Même si je suis pas très bonne en calcul, ça fait dans les 329€ par mois et par personne, ça ! Alors là, c’est décidé, je reviens à la leçon numéro un et je revends tout, même ce qui est utile !

Leçon numéro 5 : circulez en voiture-sandwich

Si j’avais le permis, ça pourrait être pas mal… Une voiture customisée www.roman-a-lire.com …ça laisse rêveur !
Bon, faudrait aussi que je déménage , le montant à gagner dépendant de la région où vous habitez et chez moi, à part les chèvres…(parce que je ne vous l’ai jamais dit mais j’habite dans un trou…  On y reviendra !).
Par contre, femme-sandwich avec de la pub pour le fromage (de chèvre), faut que je me renseigne, ça peut être un bon plan !

Leçon numéro 6: cumulez les allocations familiales

A ce stade, je me suis vraiment bidonnée !
C’est bien connu, les gosses, faut en faire des tonnes quand on manque de sous parce que ça mange pas, ça s’habille pas en Nike-Reebok-en-changeant-de-taille-deux-fois-par-an, ça fait pas d’études et ça travaille dès 14 ans, ça se garde tout seul donc pas besoin de nounou (On peut aussi choisir ne pas travailler pour les garder !), et mieux que les couches lavables, y a pas de couche du tout !

Non, c’est bien connu, vivre des allocs est très tendance… Un véritable art de vivre !

Bon, je vous passe les leçons 7, 8, 9 et suivantes… Louez ponctuellement votre appartement (dormir à la belle étoile, ça ressource !), accueillez un étudiant à la maison (blonde et suédoise… comme ça, vous n’aurez plus de mari non plus, ça vous fera des économies), plantez des panneaux publicitaires dans votre jardin (vous préférez les tomates, c’est meilleur pour votre régime)…

Leçon suivante : confiez vos bois à des sociétés de chasse

On t’a déjà dit ! On n’a pas de piscine… Alors un bois … ça tourne vraiment pas rond !
Et si ça continue, vous allez prévenir Brigitte Bardot !

Dernière leçon intéressante : vendez votre appartement en viager

Alors, jeune femme de 35 ans (blonde ! ben oui, ça peut jouer !) recherche pigeon pour investissement longue durée risqué mais qui peut rapporter…
Bonne santé mais avec tout ce qu’on mange et respire comme saloperies sans compter les mauvaises ondes des téléphones portables et la grippe A

Bon ben, tant pis… P’t’être que je vais être obligée de travailler plus pour gagner plus après tout…
Mais s’il-vous-plait, arrêtez avec les conseils à 2 balles qui rapportent pas un rond !
C’est un peu comme les 100 idées de boites à lancer ! En général, quand elles font la une de tous les magazines, faut se méfier, c’est que beaucoup de gens ont eu cette bonne idée avant vous !


Lire plus

Ecrire un roman en Toscane : qu’y a-t-il de plus beau ?

Ce paysage fait partie des choses qui me font pleurer, tellement c’est beau !

toscane_ecrireJ’ai écrit les premiers chapitres de mon roman là-bas, au bord de la piscine sur cette chaise longue. Aucun bruit sauf celui de la légère brise et des grillons. Vous regardez au loin et l’inspiration vous vient !
Alors tous les jours, lorsque je me colle devant mon ordinateur à 5h59, je ferme les yeux et me téléporte jusqu’à ce petit havre de paix (on se demande comment on faisait avant, sans la téléportation !)…

Mon grand rêve, après celui de devenir écrivain, cela-va-de-soit, serait d’y vivre et d’y installer mon petit QG d’écrivaillon, ce qui revient donc à peu près au même. Les deux sont intimement liés. Sans doute parce que c’est là-bas que j’ai trouvé le courage de passer du rêve à la future réalité.

Si vous avez l’occasion d’y aller, foncez, je vous donnerai quelques bonnes adresses…

Lire plus

Panique chez meetic, la pauvre Léa Jane se glisse chez les VIP

Bon, je suis belle, intelligente, bien élevée, j’ai des sous (Bien sûr que la richesse intérieure, ça compte !) … Je suis parée pour rentrer dans le cercle très fermé de Meetic VIP ! Sans rire, l’autre jour, j’étais chez le coiffeur à écouter ces petits « pia-pia-pia » reposants pour l’âme et les neurones :

Rose In Love ShapeDame aux cheveux mauves sous le casque :  » Y paraît qu’on a retrouvé Paris Hilton à califourchon sur un autre garçon » (ben oui avec le beau Doug, c’est fini ! Y a de quoi remarquez !)

Dame aux cheveux mouillés au bac : « C’est comme Cameron Diaz ! terminé aussi avec Paul ! Ah de mon temps, on savait garder un homme ! »

Ah oui, et bien moi du mien, on utilisait des méthodes simples pour en trouver un !

Quand le sujet « Meetic VIP » a fait son entrée, j’avoue que j’ai senti mes cheveux se hérisser ! Et oui, le célèbre site de rencontre a décidé de lancer son club pour riches en mal d’amour ou + si affinités…

Curieuse comme je suis, j’ai testé pour vous !

Pour y entrer, vous devez vous soumettre à un questionnaire assez poussé : un auto-portrait, vos atouts de séduction, votre leitmotiv (ma coiffeuse a coincé sur ce point), votre soirée idéale (champagne et paillette ! hé hé, je vais pas me faire avoir comme une bleue en leur disant que je préfère une « moule-frite » avec une bonne bière !), votre silhouette (je pense qu’il vaut mieux éviter la case « quelques kilos en trop »).

De toute façon la photo est obligatoire (ben oui, les riches n’aiment pas les moches c’est connu), soigner sa présentation_pas de langage SMS ou fautes d’orthographe (ça va faire du boulot pour les nègres littéraires)_, faire état d’un brillant parcours scolaire (bac+12 mention golden boy, parfait !). Pour ce qui est des sous, honnêtement, on ne m’a pas demandé d’état bancaire ! juste ma situation professionnelle: future écrivain, ça pète !

Une fois ce profil renseigné, vous êtes jugés par vos pairs (ma coiffeuse m’avait dit par son père mais ça m’étonnait aussi !) qui vont accepter, ou pas, votre candidature…

Ah oui, j’oubliais, bien lire l’article 4 des conditions générales de vente « prix et modalités de paiement  » : un pass initial de 3 mois pour la modique somme de 237€ et après…79€/mois. De quoi se payer quelques « moules-frites » !

Alors vais-je trouver un prince charmant , beau, intelligent et pété de tune à ce prix là ? La pauvre Léa Jane va-t-elle entrer dans les hautes sphères ? C’est ce que nous découvrirons dans quelques jours … J’espère qu’il y a des codes réduc pour Meetic VIP !

Bon allez, c’est pas le tout mais faut que je teste les autres sites de rencontres communautaires: entre vieux, cathos, noirs, juifs … Oui ça existe ! Oui ça fait peur ! La discrimination positive, vous connaissez ?

Lire plus

Le petit monde de loupichat : c’est beau un monde d’enfant

Loupichat… Comment vous dire…

Fait partie de mon monde à moi depuis quelques années déjà, 3 pour être exact (e)…

filousineC’est moi qui l’ai en quelque sorte créée… Enfin pas toute seule !

Loupichat, c’est mon trésor à moi ! Une source d’inspiration inépuisable… Enfin pour le futur tome 3 des aventures rocambolesques de Léa Jane_quand elle aura un enfant_si elle y arrive… Mais ça c’est une autre histoire  !

Loupichat, c’est ma fille ! Rassurez-vous, ce n’est ni son prénom ni un pseudo, juste un surnom ! Mon Loupichat a la langue bien pendue et s’exprime très bien pour son âge. Ce qui a le don d’attirer toutes les pinceuses de joues du village.

Du haut de ses 3 ans, elle me surprend souvent tant son petit monde paraît simple …

L’autre jour, elle s’interrogeait sur le principe de filiation:

-« C’est toi ma maman ! C’est qui ta maman à toi ? »

-« Ma maman, c’est mamie Danielle »

– » Et la maman de mamie Danielle, c’est qui ? »

-« C’est mamie Janette ! »

Elle me regarde dubitative ! Comment toutes ces femmes qu’elle connaît si bien pouvaient s’emboiter comme des poupées russes… je tente donc de lui expliquer la différence entre une maman, une grand-maman et une arrière grand-maman…

-« Et papa ? » Pfffff…Non papa n’est pas la grand-mère de mamie Danielle.

« Et bien, heu,  tu sais mon Loupichat, papa n’a plus de papy et mamie ».

Je panique, préparant mon petit laïus sur la vie et la mort, le ciel, les anges_le tout adapté à un petit cervelet de 3 années seulement_, quand je la vois détaler en courant … Et revenir tout sourire avec son petit cochon qui lui sert de tirelire.

 » oh mon pov petit papa, c’est pas grave, il faut qu’on aille lui en acheter d’autres des papy et des mamies. »

C’est beau la simplicité d’un monde d’enfant…

Lire plus

Le grand philosophe Eric Cantona a dit: « Si tu choisis un rêve, fais en sorte qu’il soit grand »

cantona L’autre jour, mon Jules était avachi sur le canapé, zapette en main. Quant un cri strident retentit: « Louuuu-Louuuuuu, viens vite, Eric Cantona dit un truc pour toi ! » « Si tu choisis un rêve,  fais en sorte qu’il soit grand ».

Bon, le temps que j’arrive, moi j’ai juste entendu la vérité suivante: « quand les mouettes suivent le chalutier, c’est parce qu’elles pensent qu’on va leur jeter des sardines. »

Ben oui, c’est fait pour moi ça, enfin le truc sur les rêves pas sur les sardines… mais heu…, je ne sais pas trop comment je dois le prendre en fait ?

Je demande à Jules de préciser sa pensée… « Ben, on peut pas dire que t’aies choisi un objectif facile à atteindre… C’est pas le rêve de madame tout-le-monde quand même…C’est assez gonflé ! ».

Assez, trop ? Je me liquéfie. « OUUUUIIIIINNNNN, moi je croyais que t’avais confiance en moi, que t’y croyais à mon rêve ! Tu dis toujours quand-tu-toucheras-ton-premier-cachet on s’achètera notre petite maison en Toscane, j’arrêterai de bosser, tu vois la petite Porsche là ? c’est quand ton roman sera adapté au cinéma. »

Et puis j’ai compris. Mon Jules n’a pas de rêve. Enfin, à part gagner au loto sans jouer, avoir une augmentation en travaillant moins, et se la couler douce quand je serai riche et célèbre.
En fait, si je regarde autour de moi, je me dis que peu de gens ont de vrais rêves ! Et qu’on a fait de ma génération une drôle de génération pas très drôle.

A 35 ans, on parle plan d’épargne, prêt immobilier sur 40 ans, prévoyance pour payer les futures études des enfants même pas nés, peur de changer de job parce qu’on ne sait pas ce qu’on va trouver,  retraite complémentaire parce que faut-pas-rêver-on-aura-rien !

Cela dit, je les comprends. J’ai décalé mon horaire de petit déjeuner pour ne plus subir les infos du matin sur RTL que Jules écoute religieusement pour se mettre en condition avant d’aller bosser: Encore 250 licenciements,  la bourse de Paris a encore perdu 3 points, Il faut être réaliste, on n’a encore rien vu, le pire reste encore à venir , l’avenir est bouché, on a les mêmes conditions qu’en 1929 voire pires, des solutions anti-crise pour consommer malin: des magasins proposent des produits avariés à prix discount…

Alors j’ai compris mon indécence, ma grossièreté, mon impertinence, mon impolitesse, mon impudence, mon inconvenance, mon incorrection, mon obscénité…

Mais j’assume et je préfère essayer de construire mon petit château en Espagne même s’il doit s’écrouler plutôt que le dos courbé et le chignon décrépi, raconter à mes arrières petits enfants: « Tu saaaais ta mééémé, elle aurait pu devenir écrivain si elle avait eu un peu de courrraaage. ».

Et puis je m’en fous. Eric Cantona me comprend, lui ! Remarque, c’est peut-être  plus facile à dire et plus crédible quand tu as réussi …

Et au fait, c’est quoi votre rêve à vous ?

Lire plus