Entretien avec Emmanuel Parmentier, « Mon frère »…

C’est aujourd’hui Emmanuel Parmentier qui se prête au jeu de la petite interview. Emmanuel est un jeune écrivain très prolixe que j’ai rencontré via Facebook. Un vrai passionné, ça se sent tout de suite… qui écrit aussi bien pour la jeunesse que pour les adultes. Un auteur attachant et très sympathique, ce qui ne gâche rien !

Léa : Ton envie de devenir écrivain… Elle vient d’où, ça remonte à quand ?

Emmanuel Parmentier : J’ai toujours aimé lire. Depuis tout petit… Un jour, j’ai franchi la barrière, tout simplement. Et tout naturellement… Le goût de la lecture m’a donné à mon tour envie d’écrire.

Léa : As-tu une méthode particulière pour écrire ? Tes petits trucs d’écrivain…

Je prends des notes partout. Dans la rue, dans le train, dans les endroits les plus improbables… Mais pour écrire, j’ai besoin de calme et d’isolement.

Concernant l’écriture proprement dite, je n’aime pas les recettes « toutes faites », j’ai besoin de me « mettre en danger ». J’essaie d’aborder l’écriture de chacun de mes livres différemment.

Léa : Peux-tu nous raconter ton Koh-Lanta pour trouver un éditeur ?

J’ai mis environ six ans à trouver un éditeur. J’entends par là un « vrai » éditeur, qui croit en votre livre, en votre travail, et qui assume comme il se doit tous les coûts.

J’ai reçu des dizaines et des dizaines de lettres de refus, et au moment où je n’y croyais vraiment plus, eh bien, un de mes manuscrits a été accepté…

Léa : Si on parle gros sous, c’est tabou ? Peut-on vivre de l’écriture en France…

Je ne connais pas beaucoup d’auteurs qui vivent de leur écriture. Un auteur ne gagne pas grand-chose sur un livre, 8-10 % du prix hors taxe en moyenne, et il suffit de faire le calcul… Ça représente déjà un paquet de livres pour se faire un salaire.

Personnellement, je commence à bien vendre pour un « jeune » auteur. Mais de là à en vivre…

Léa : Ton actu, peux-tu nous parler de la sortie de ton dernier livre ?

Mon dernier livre, qui vient juste de paraître, est un roman ado-adulte, Mon frère. L’histoire d’un ado qui perd son grand frère dans un accident de voiture et qui va devoir faire face… Un roman qui parle de la mort, mais paradoxalement plein de vie, plein d’entrain… Un roman où il est aussi beaucoup question de cinéma. Mais je n’en dirai pas plus…

Léa : Enfin, si tu devais te réveiller demain matin et que ton plus grand rêve soit exaucé, ce serait quoi ?

Le mot « guerre » aurait disparu du dictionnaire.

Les livres d’Emmanuel Parmentier :

–       Solitudes (nouvelles, éditions Les Nouveaux Auteurs, 2008)

–       Mon copain Antoine (roman jeunesse, éditions Edilivre Aparis, 2008)

–       C’est quoi un bon livre ? (album jeunesse, éditions Grrr…Art, 2009)

–       Eclairs de lune (poésie, éditions Edilivre Aparis, 2010)

–       Mon frère (roman, éditions Grrr…Art, 2010)

Pour an savoir plus, retrouvez-le sur son blog :

http://emmanuelparmentier.blogspot.com

2 réponses à “Entretien avec Emmanuel Parmentier, « Mon frère »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *